Dyslexie-dysorthographie

La dyslexie est un trouble spécifique de la lecture. Il s’agit également d’un trouble persistant de l’acquisition du langage écrit caractérisé par de grandes difficultés dans l’acquisition  et dans l’automatisation des mécanismes nécessaires à la maîtrise de l’écrit (lecture, écriture, orthographe). Le trouble affecte la vitesse et la précision de lecture. Il engendre donc souvent une lecture imprécise qui nuit fortement à la compréhension.

La dyslexie est un trouble spécifique : les enfants concernés ne présentent pas de déficit intellectuel, pas de troubles psychologique ou psychiatrique. La dyslexie apparaît par ailleurs dans tous les milieux socio-culturels.

Elle est en relation, plus ou moins proche, avec d’autres troubles comme la dysphasie, la dyspraxie, l’hyperactivité et d’une manière générale tous les troubles qui ont engendré des difficultés dans l’acquisition de la lecture.

La dysorthographie est un trouble persistant de l’acquisition et de la maîtrise de l’orthographe. Il affecte principalement l’apprentissage et l’automatisation de la correspondance phonème – graphème.

La dysorthographie est un trouble de la famille des dys qui se manifeste par un défaut majeur dans l’acquisition et l’assimilation de l’orthographe. L’enfant qui en souffre éprouve de grandes difficultés à maîtriser les règles orthographiques, ce qui entraîne une altération de l’écriture, aussi bien spontanée que dictée.

Le langage oral et le langage écrit sont reliés et l’un permet la construction de l’autre. Si la conscience phonologique n’est pas correctement installée, le langage écrit ne pourra pas se poser sur des bases solides pour se développer.

La sémiophonie, méthode de rééducation audio-phonatoire, permet de réinstaller cette conscience phonologique et l’analyse fine des sons.

Publicités